Pour aller au menu des 4 grands chapitres Pour aller aux différentes rubriques du chapitre sélectionné Pour aller au texte de la page
Vous êtes ici : Accueil > Lexique
Texte de la page
Retour vers la page précèdente Lexique


Abats-vents : assemblage de petites lames inclinées et parallèles, qui protègent des intempéries les ouvertures d'un bâtiment et favorisent la circulation de l'air.

Abbatiale ou église abbatiale : église principale d'une abbaye.

Abbaye : monastère dirigé par un abbé élu, en principe, par les moines.

Abbé : Cf. abbaye.

Abbé commendataire : abbé bénéficiant de la commende, jouissance à titre personnel des revenus de la mense abbatiale.

Acanthe : plante méditerranéenne qui, dans l'architecture, inspire un motif de décoration végétale commun aux chapiteaux et frises.

Age du fer : désigne, à l'origine, une période de la protohistoire européenne caractérisée par l'usage de la métallurgie du fer. On doit cette appellation au chercheur danois C. J. Thomsen. Aujourd'hui, il est admis que cette période succède à l'Age du bronze. Dans le nord de l'Europe, l'Age du fer débute vers 750 avant J.-C. et se termine en 52 avant J.-C.

Annales : ouvrage rapportant les événements historiques dans l'ordre chronologique.

Apotropaïque : se dit d'un objet qui sert à détourner les influences maléfiques.

Appareil : maçonnerie formée d'un assemblage de pierres de taille.

Arbalétrier : dans une ferme de charpente, il s'agit des pièces inclinées supportant les versants du toit. Deux arbalétriers forment un triangle dont la base est l'entrait.

Arc appareillé en plein cintre : arc semi-circulaire en pierres de taille.

Archéologie expérimentale : démarche consistant à vérifier par l'expérimentation une hypothèse élaborée à partir de l'analyse d'un vestige archéologique (retrouver l'usage et le mode de fabrication d'objets archéologiques,...).

Archéologie préventive : vise à devancer des travaux qui sont susceptibles de porter atteinte aux vestiges conservés en sous-sol ; sur le terrain, les interventions se répartissent en diagnostic préalable et en fouille. L'archéologie préventive a pour vocation de préserver et d'étudier les éléments significatifs du patrimoine archéologique menacés par les travaux d'aménagement.

Armagnacs / Bourguignons : factions qui, pendant la guerre de Cent Ans, défendaient respectivement les intérêts du duc d'Orléans et du duc de Bourgogne.

Atrium : dans l'architecture des premiers chrétiens, cour entourée de portiques placée devant l'entrée d'une église. À Saint-Denis la nécropole entourée de galeries semble avoir joué ce rôle de lieu de passage obligé pour accéder à la basilique.

Aviforme : en forme d'oiseau.

Bailli : représentant d'une autorité seigneuriale qui a des fonctions essentiellement judiciaires.

Banalité : redevance exigée par le seigneur banal pour l'utilisation obligatoire des moulins, fours et pressoirs qu'il devait entretenir.

Banc franc : Cf. lutétien.

Bas fourneau : Four à combustion interne qui a servi, de l'Age du fer au Moyen Âge, à fondre le minerai de fer et à en éliminer les scories pour le transformer en fer métallique.

Basilique : dans l'architecture, église à plusieurs vaisseaux de plan allongé ; titre donné à certaines églises privilégiées.

Bâtiment des moines : aile du cloître qui réunit habituellement le dortoir et la salle capitulaire.

Bénédictins : ordre religieux fondé par saint Benoît de Nurcie (480 - 547) dont la règle a été codifiée par saint Benoît d'Aniane (vers 750 - 821) et promulguée au synode d'Aix-la-Chapelle (816 - 817).

Bourg : (du latin burgus, château fort) désigne une agglomération, fortifiée ou non, née à proximité d'un lieu d'autorité tel que château, cité épiscopale, abbaye ou monastère.

Bouvetage : assemblage de planches verticales par un dispositif de languettes et de rainures.

Brette : outil de tailleur de pierre possédant deux tranchants dentelés.

Brunissoir : outil servant à aplanir et polir un métal fin.

Castellum Sancti Dionysii : fortification que Charles le Chauve fit ériger en 869 autour de l'abbaye de Saint-Denis ; zone délimitée par les remparts de ce castellum.

Cent Ans (guerre de) : long conflit qui opposa la France à l'Angleterre de 1337 à 1453.

CNRS ou Centre national de la recherche scientifique : établissement public crée en 1939 et placé sous la tutelle du ministre chargé de la Recherche ; il évalue et effectue toutes recherches présentant un intérêt pour l'avancement de la science.

Céphalophorie : désigne les saints qui portent leur tête ; elle est commune à plusieurs martyrs qui, après la décollation, continuaient à louer le seigneur.

Cercueil : Cf. sarcophage.

Cervoisier : fabricant de cervoise, boisson proche de la bière, très consommée au Moyen Âge.

Chancel : clôture ou balustrade composée de dalles et de piliers qui, dans une église, sépare le chœur réservé aux religieux, des fidèles.

Chanoine : religieux vivant en communauté, selon la « règle de saint Augustin » et formant un chapitre rattaché à une église collégiale.

Chaperon : bloc de pierre taillé protégeant le faîte d'un mur.

Chapitre canonial : Cf. chanoine.

Chapitre impérial : assemblée de chanoines instituée par l'empereur Napoléon Ier.

Châtelet : forteresse qui défend la porte Compoise du castellum Sancti Dionysii et devient le siège de la juridiction criminelle du bourg monastique.

Cloître : galerie ouverte délimitant la cour intérieure ou préau d'un monastère ; par extension, l'ensemble des bâtiments qui entourent la cour.

Chevet : extrémité de l'église du côté du maître-autel.

Choeur : Cf. chancel.

Cimetière : Cf. nécropole.

Cimetière des rois : expression forgée par les chroniqueurs de l'abbaye pour distinguer l'espace sacré qui rassemblait dans l'abbatiale les tombeaux royaux. Aujourd'hui, la nécropole de la basilique compte quarante-deux rois, trente-deux reines, soixante-trois princes et princesses et dix grands serviteurs de l'Etat.

Clayonnage : assemblage de piquets et de branches souples horizontales entrelacées, habituellement enduit de plâtre ou de torchis.

Cochet ou petit coq : surnom familier donné à la mesure-étalon dite « ongle de griffon » que les sergents de l'abbaye utilisaient pour vérifier les mesures des tavernes de Saint-Denis.

Collégiale : Cf. chanoine.

Commande de Saint Louis : désigne les seize gisants de rois et de reines placés, en 1263 / 1264, dans la croisée du transept de la basilique suivant une disposition rigoureuse symbolisant la continuité dynastique.

Commanderie : office du Grand Commandeur de l'abbaye qui est le receveur général de tous les revenus de l'abbaye.

Consécration : rite par lequel on dédie à Dieu une église.

Contre-plaque : Cf. garniture de ceinture.

Couverture à l'Antique : elle est formée de tuiles plates rectangulaires, à rebords, appelées tegulae, et de tuiles semi-cylindriques, appelées imbrices. Sur le toit, les tegulae assurent la couverture alors que les imbrices, en recouvrant les rebords jointifs des tuiles plates, assurent l'étanchéité.

Crypte : dans l'architecture, espace situé sous le sol de l'église, servant de chapelle et souvent destiné à accueillir des sépultures ; en archéologie, le terme désigne toute pièce en sous-sol qui abrite des vestiges archéologiques.

Cuisson en tas : cuisson de poteries à l'air libre et à même le sol qui se pratique toujours dans certaines régions du monde et notamment de l'Afrique subsaharienne.

Cure : fonction de curé. Nom désignant sa résidence et une circonscription paroissiale.

Dendrochronologie : Moyen de datation en archéologie fondé sur l'étude des cernes de croissance annuelle des arbres dont le développement, plus ou moins prononcé, évolue suivant les conditions climatiques. Les séries de cernes de croissance successifs ne se répètent jamais dans le temps. En étudiant des arbres de plus en plus anciens on a pu établir une séquence de référence, ou courbe dendrochronologique, à laquelle on peut comparer les séries de cernes des échantillons de bois trouvés en fouille.

Denier : monnaie d'argent et unité de base du système monétaire jusqu'à la Révolution et fondé sur l'équivalence 1 livre = 20 sous = 240 deniers.

Dépotoir domestique ou fosse dépotoir : fosse à détritus ou à déchets réutilisant souvent une ancienne fosse de stockage (silo).

Dionysien : relatif à Saint-Denis et nom donné aux habitants de Saint-Denis.

Doublet : fausse pierre précieuse, formée de deux lentilles de cristal de roche ou de verre enserrant une couche d'enduit coloré en fonction de la pierre à imiter (bleu saphir, vert émeraude,...).

Droit coutumier : usage oral qui s'exerce dans la France du Nord par opposition aux pays méridionaux de droit écrit.

Echevin : magistrat municipal.

Ecoinçon : élément d'architecture de forme triangulaire placé entre deux arcs.

Entrelacs : ornement composé de lignes courbes qui s'entrecroisent.

Feu : ensemble des personnes vivant sous un même toit, autour d'un même foyer ; unité fiscale.

Fibule : broche munie au revers d'une épingle qui servait à fermer un vêtement.

Fond de cabane : petite construction semi-excavée, destinée à abriter des activités domestiques ou artisanales.

Forces : ciseaux forgés d'une seule pièce, utilisés plus particulièrement pour tondre les moutons et les draps.

Foulon : artisan qui apprête les draps pour les transformer en feutre en les pressant, les comprimant.

Franchise communale : droits, privilèges concédés par le souverain à une commune.

Franciade : appellation de Saint-Denis sous la Révolution et nom d'une association à vocation patrimoniale créée en 2003.

Fronde (la) : troubles qui agitèrent la France entre 1648 et 1653 pendant la régence d'Anne d'Autriche et de Mazarin (durant la minorité de Louis XIV).

Galerie : passage couvert, plus ou moins ouvert sur l'extérieur.

Garde suisse / caserne des Suisse : soldats suisses qui formèrent un corps spécial crée par Charles XI (1461 - 1483) et qui fut attaché à la maison du roi. Au XVIIIe siècle, Saint-Denis est choisi comme lieu de garnison pour un régiment de gardes suisses dont les soldats étaient logés chez l'habitant. En 1756, on leur édifia une caserne à l'extérieur de la ville.

Garniture de ceinture : elle comprend une boucle ou plaque-boucle, occasionnellement complétée d'une contre-plaque et d'appliques telles que plaque dorsale.

Gradine : ciseau de sculpteur à tranchant dentelé.

Graduel : livre de chant pour la messe.

Guède ou pastel des teinturiers : plante dont les feuilles et tiges fournissent une matière colorante bleu.

Hagiographie ou récit hagiographique : rédaction des Vies des saints.

Huguenots : nom donné aux protestants français pendant les guerres de Religion.

Humidité relative ou HR : mesure, en pourcentage, de la saturation d'humidité de l'air.

INRAP ou Institut national de recherches archéologiques préventives : établissement public à caractère administratif créé par la loi du 17 janvier 2001 et placé sous la double tutelle des ministères chargés de la culture et de la recherche. Il a pour mission de réaliser les opérations d'archéologie préventive prescrites par l'Etat.

Imbrex : Cf. couverture à l'Antique.

La Tène : site fouillé en Suisse, sur le lac de Neuchâtel désignant la période qui débute vers 450 avant J.-C. et s'achève en 52 avant J.-C. Elle se décompose en trois phases : La Tène ancienne ; La Tène moyenne et La Tène finale.

Lapidaire : en archéologie, élément d'architecture et de décor monumental en pierre exposé dans un musée (mur du lapidaire archéologique) ou entreposé dans un dépôt.

Liais : Cf. lutétien.

Ligue (la) : parti catholique français pendant les guerres de Religion.

Livre : Cf. denier.

Lutétien : (de Lutecia, Lutèce, nom ancien de Paris) calcaire grossier extrait dans la région parisienne comme pierre à bâtir. Dans les carrières on distingue des bancs de pierre de différentes qualités dont les plus recherchés, pour la sculpture, sont le Banc franc ou Liais.

Magnétisme thermorémanent : Méthode géophysique de datation applicable à un objet ou une structure en argile qui, cuit à une température supérieure à 670°C, prend l'aimantation du champ magnétique terrestre. Pour dater le dernier refroidissement on compare le magnétisme rémanent de l'échantillon avec la variation de l'inclinaison du champ magnétique au cours de l'histoire.

Mainmorte (droit de) : droit pour le seigneur de disposer des biens d'un serf à sa mort.

Maison Saint-Louis de Saint-Cyr : fondée en 1686 par la marquise de Maintenon pour l'éducation des jeunes filles nobles pauvres ; Louis XIV dote l'établissement des revenus de la mense abbatiale de Saint-Denis.

Maître-autel : autel principal d'une église qui est dotée de plusieurs autels.

Martyrologe : livre liturgique où sont listés les noms des saints.

Massif occidental : partie d'une église placée à l'extrémité opposée du chœur et comprenant habituellement un porche ou narthex, des chapelles à l'étage et des tours.

Meneau : en architecture, élément en pierre de taille qui divise la baie d'une fenêtre ou constitue les rayons d'une rose.

Mense : revenu ecclésiastique.

Métapodes : os des pieds et des mains (métatarses et métacarpes) sur lesquels s'articulent les doigts (phalanges).

Mobilier : en archéologie, le terme désigne aussi bien l'équipement domestique que les éléments du costume, les outils et pièces de monnaies. L'expression « mobilier funéraire » regroupe l'ensemble des objets déposés dans une sépulture.

Modénature : profil des moulures.

Monastère : établissement où vivent des religieux (abbaye, prieuré, couvent, chapitre canonial) comprenant une église (abbatiale, prieuré, collégiale) et des bâtiments communautaires habituellement groupés autour d'un cloître.

Monétaire : à l'époque mérovingienne, fonctionnaire qui met son nom sur les monnaies.

Montmorency (seigneurs de) : Depuis le XIe siècle, les possessions de cette seigneurie telle que la « terre de Saint-Marcel » jouxtaient les domaines de l'abbaye de Saint-Denis. Avec Anne de Montmorency (1493 - 1567) l'histoire généalogique de cette famille connut son heure de gloire.

Nécropole : lieu d'inhumation à l'écart de l'habitation, par opposition au cimetière qui se trouve entouré de l'agglomération.

Néolithique ancien : période entre 4700 et 4000 avant J.-C.

Nucléus : noyau d'un matériau dur dont on débite des éclats.

Obituaire : registre donnant la liste des morts pour lesquels on prie.

Ongle de griffon : Cf. Cochet.

Opus sectile : mode de revêtement de sol ou de mur, réalisé avec des plaquettes de marbre ou de pierres de couleur découpées et assemblées de façon à constituer un motif souvent géométrique.

Paléochenal : ancien bras d'un fleuve.

Paléoenvironnement : reconstitution de l'environnement naturel d'un site (climat, végétation, faune,...) à partir des sciences auxiliaires telles que la palynologie (étude des pollens), paléocarpologie (étude des macrorestes végétaux), de l'anthracologie (étude des charbons de bois),...

Passion (reliques de la) : instruments qui ont servi à supplicier le Christ. L'abbaye de Saint-Denis se targuait, depuis 1053, de posséder un fragment de la sainte Couronne d'épine du Christ et l'un des saints Clous qui fixèrent le Christ sur la croix.

Pastel : Cf. guède.

Plaine (la) : plateau qui s'étend des hauteurs de Montmartre et de Belleville à la vallée du Rouillon.

Plaque-boucle et plaque dorsale : Cf. garniture de ceinture.

Pontifical : livre liturgique qui contient les cérémonies propres à l'évêque.

Portique : pièce annexe d'une église qui a la forme d'une galerie plus ou moins ouverte sur l'extérieur.

Poulies : emplacement où l'on étend les étoffes pour les faire sécher.

Prieuré : communauté bénédictine non érigée en abbaye.

Prospection électrique : repose sur la recherche d'anomalies de la résistivité du sous-sol et vise à détecter des vestiges enfouis à partir de mesures effectuées à la surface du sol.

Radiocarbone ou carbone 14 : méthode de datation fondée sur la mesure des isotopes radioactifs au sein d'un organisme mort, de nature animale ou végétale, dont la diminution est régie par la loi de la radioactivité.

Remploi ou réemploi : remise en œuvre dans une construction d'un matériau récupéré dans la démolition d'une construction antérieure.

Salle du chapitre ou salle capitulaire : lieu où se réunissent, en assemblée, des religieux.

Salle hypostyle : dont le plafond est soutenu par des colonnes.

Sarcophage / cercueil : le sarcophage, ou cercueil de pierre, est un contenant immobile du corps alors que le cercueil de bois est un contenant mobile.

Savetier : artisan cordonnier qui répare les chaussures.

Saxons (les) : peuple germanique dont une partie colonisa le sud de l'Angleterre ; ceux restés sur le continent sont soumis par les Francs en 785.

Sceat : monnaie d'argent équivalant au denier mérovingien frappé en Frise et en Angleterre aux VIIe et VIIIe siècles.

Scramasaxe : sabre court à un seul tranchant, caractéristique de l'armement mérovingien.

Seigneurie : Pouvoir d'un maître ou seigneur sur une terre ou une personne ; droit de justice (ban).

Service régional de l'Archéologie : service de l'Etat placé sous l'autorité des directeurs régionaux des affaires culturelles et des préfets de région qui est destiné à remplir, au niveau régional, les missions archéologiques de l'Etat. Dirigé par un conservateur de l'archéologie, ce service veille à l'application de la législation relative à l'archéologie. Il a pour mission d'étudier, de protéger, de conserver et de promouvoir le patrimoine archéologique dans la région.

Situliforme : de situle, vase de forme tronconique, avec une carène sous le col.

Sole : surface d'un foyer ; dans un four de potier, le terme désigne la plateforme perforée qui sépare le foyer du laboratoire où sont disposées les pièces à cuir.

Sou : Cf. denier.

Stratigraphie : en archéologie, étude de l'accumulation successive des couches et des constructions en vue d'établir leur chronologie.

Tegula : Cf. couverture à l'Antique.

Tan : écorce de chêne réduite en poudre servant à préparer les cuirs.

Temps moderne : période allant de la fin du Moyen Âge, communément fixée à 1492 (découverte de l'Amérique) à la Révolution française (1789).

Transept : nef transversale d'une église formant, avec la nef principale, une croix.

Travée : partie d'un espace intérieur comprise entre deux points d'appui, ou deux arcades, se faisant vis-à-vis.

Trémisse : monnaie d'or de l'époque mérovingienne, valant 1/3 de sou.

Trou provendier : prise d'eau sur le Rouillon pour alimenter le canal du Croult et vanne qui distribue l'eau dans les bras du cours d'eau, à l'intérieur de la ville.

Tubuli : (pluriel du nom latin tubulus) désigne les canalisations en terre cuite qui, placées dans les parois, faisaient remonter l'air chaud provenant de l'hypocauste (fourneau souterrain) des termes de tradition romaine.

Vaisseau : espace intérieur, habituellement allongé, occupant la plus grande partie de la hauteur d'un bâtiment (nef, transept, bas-côté).

Villeneuve-Saint-Germain : site fouillé dans la vallée de l'Aisne, près de Soisson, qui désigne la période chronologique allant de 4700 à 4600 avant J.-C.

Vicus Catulacensis ou vicus Catolacus : domaine d'un nommé Catulus, ancien nom de Saint-Denis.

Vie : Cf. hagiographie.

Voûte en berceau : voûte en forme de tunnel engendrée par un arc en plein cintre.

Voûte sur croisée d'ogives : voûte constituée de deux arcs moulurés disposés diagonalement, se croisant au centre sur une clef. La voûte est alors divisée en quartiers indépendants ou voûtains.

ZAC ou zone d'aménagement concerté : zone à l'intérieur de laquelle une collectivité réalise, ou fait réaliser, l'aménagement et l'équipement de terrains en vue de leur urbanisation.

Fin de la page de texte
Remonter vers le haut de la page