Pour aller au menu des 4 grands chapitres Pour aller aux différentes rubriques du chapitre sélectionné Pour aller au texte de la page
Texte definissant le chemin parcouru dans l'arborescence du site > Histoire d'objets
Planche d'images



 


Chaussure en cuir et patin à glace en os de boeuf
du dixième, onzième siècles
© UASD / J. Mangin ; J. Boulanger ; Th. Sagory


Référence de l'objet : BOU. 600.36 et BOU. 419.2
Datation : époque carolingienne et Xe -XIe siècles
Matériau : cuir et os
Lieu de découverte : rue de la Boulangerie, dans les alluvions des fossés de l'enceinte carolingienne
Dimensions : L = 23 cm et L = 24,5 cm
Chaussure en cuir et patin à glace

Description : Fabriquer un patin à glace en os est assez simple. On choisit un radius de bœuf ou de cheval dont on taille les deux extrémités en biseau. Puis on aplanit la surface la plus plate de l'os. Il ne reste plus qu'à fixer sa chaussure sur le patin, à l'aide de lanières, au niveau des extrémités biseautées. Pour améliorer la fixation du pied, certains patins sont munis de perforations transversales dans lesquelles sont fichées de petites chevilles destinées à maintenir les lanières. Sur la photo, vous pouvez voir la mise en scène d'une chaussure carolingienne posée sur un patin plus tardif. À Saint-Denis, quatorze patins à glace ont été découverts, datant tous d'une période qui s'étend du Xe au XIIe siècle.

Ce type d'objet est connu sur d'autres sites archéologiques de l'Europe du nord : en Allemagne, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Scandinavie, Pologne, Russie, ...Son usage est décrit par William Fitz Steephen dans un texte relatif à la vie de saint Thomas Beckett, rédigé vers 1170 - 1180. L'auteur raconte comment, l'hiver, les enfants jouent sur la Tamise gelée : "...d'autres, plus doués pour jouer sur la glace, attachent des os d'animaux à leurs pieds comme patins et se propulsent à l'aide de bâtons à bout ferré... aussi rapidement que le vol d'un oiseau ou le javelot d'une catapulte."
Remonter vers le haut de la page